Briançon sur trous

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

Liens : http://francois.ihuel.over-blog.fr/ & http://francois.ihuel05.over-blog.fr/ &http://francois.ihuel15.over-blog.fr/ http://www.francois-ihuel-05.com/

 

En France il y a des tas de villes et villages ayant une dénomination alliant la position géographique et la particularité locale pour conforter un nom.

Voici donc une ville qui n'aura pas volé une dénomination spécifique.

 

DSCN9570

Briançon.

Ville d'altitude de 12 000 âmes environ. 

Pour certains c'est un trou perdu, ce qui pourrait s'expliquer par sa position géographique et l'attrait peu connu de son environnement.

Toutefois dire que c'est un trou semble un peu juste quand on considère le nombre et surtout l'importance de ces fameux trous, spécialité briançonnaise.

Pour moi c'est le trou du cul des Hautes Alpes puisque qu'il semble que l'acumulation de merde batte tous les records.

DSCN9571Le pic de Rochebrune.

Vu du trou perdu.

Ce début de printemps maussade nous gratifie d'un indice hygrométrique qui va peut-être influer sur le prix de l'eau, cette denrée rare est très chère, surtout à Briançon.

Non je déconne, la municipalité ne va pas se priver de cette manne incontournable et indispensable, surtout en considération des travaux engagés et qui transforment une partie de la ville en champ de bataille.

Malheureusement c'est incontournable.

DSCN9573Dommage collatéral.

Au hasard, l'avenue Vauban qui m'a offert un spectacle de désolation ce matin lorsque je suis allé à la Collégiale d'ailleurs encore fermée.

Pas besoin de chercher, je ne crois pas avoir vu autant de trous sur un espace aussi réduit, cette avenue déjà célèbre pour cette spécificité dépasse tout ce que j'avais vu depuis ce jour.

DSCN9574Affaissement de trottoir.

Comment des élus peuvent-ils s'enorgueillir de refondre un centre ville en ayant un tel mépris des riverains et des habitants de Briançon en général.

Absent depuis quelques mois  je ne pensais pas voir la ville dans un tel état de délabrement, le journal politique de Mr le Maire ne fait pas mention de cette particularité que la municipalité impose aux électeurs.

Je n'ai vu aucune photo de Mr Fromm devant ce spectacle navrant, une façon de dire aux briançonnais "je vous emmerde".

J'ai fait un très rapide tour de ville, le temps ne m'a pas permis de peaufiner mes clichés mais rien n'est perdu, je vais m'appliquer ces jours-ci à engranger une belle collection de photos, pour la majorité désolantes.

DSCN9575Je n'ai fait que quelques clichés.

Mais une bonne partie de la ville est dans cet état, c'est soit un suicide électoral soit un mépris caractérisé de gens faisant abstraction de ceux qui les ont mis en place.

Tout ça ressemble furieusement aux conneries gouvernementales actuelles, faire ce qu'on veut contre vents et marées.

DSCN9576C'est impressionnant.

Partout où on pose les yeux dans cette avenue il n'y a que des trous, je suis sidéré et pourtant j'ai l'habitude ce ces manquements municipaux.

DSCN9577Le Prorel.

Image encore valorisante.

DSCN9578

Si ! C'est toujours à l'identique.

En fait non, c'est pire.

Pour comparer voir une de mes pages de l'année passée, c'est édifiant.

DSCN9579Sans commentaire.

Certains m'ont demandé de faire une petite page sur ces résurgences, dont acte.

DSCN9580

Le Mélézin.

De bon matin pour rendre cette page digeste.

DSCN9582Ce trou là vous le connaissez. 

Il fait certainement partie de ceux qui rendent célèbre la ville ville de Briançon.

Les travaux de la place Eberlé prennent-il en compte la réfection de cette avenue, rien n'est moins sûr.

DSCN9583Travaux place Eberlé.

Et sur une partie de l'avenue Vauban.

Quatrième année.

DSCN9584Mosaïques.

D'enrobé à froid.

Comme en géologie, on date les périodes d'interventions provisoires fonction de l'usure des matériaux, pas besoin de datation au carbonne 14.

DSCN9585Un abandon caractérisé.

Bien qu'il m'ait été dit que l'hiver fut long et rigoureux, on a connu pire, je doute que toutes les villes et villages de haute montagne soient dans cet état.

C'est donc une réalité, la municipalité de gauche actuellement aux "affaires" de la ville se fout de la gueule du monde. 

Dans quelques jours d'autres pages, je vais focaliser mon attention sur ces misères briançonnaises avant de reprendre mon périple à travers la France.DSCN9581Le Mélézin. 

Bonne soirée à tous.

Si vous désirez recevoir mon blog automatiquement, inscrivez-vous à la newsletter, bandeau droit du blog. C'est gratuit et sans danger. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F

avec tous ces trous, ca pourrait presque ressembler à un parcours de mini golf !


(avec la pelouse en moins)


et je rajouterai que les briançonnais payent cher en impots et taxes pour habiter ce trou de c...... des hautes alpes (j'ai adoré la comparaison) ! à coup de 1500 euros la TF pour un 100 m2,
c'est fort de café


 
Répondre
F


Effectivement, les prouesses municipales dans ce domaines sont sans égal. merci de cette fidélité